douleur

Comprendre la douleur pour mieux accompagner une personne souffrante

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Share on LinkedIn

Bonjour à tous,

Tout d’abord, un grand merci au Réseau Aidant de me permettre de m’adresser à vous, via des conférences en ligne. Mon nom est France Hudon.  Je suis une infirmière/enseignante  spécialisée en soins palliatifs et en soulagement de la douleur, maintenant à la retraite. Je commençais, je l’avoue, à m’ennuyer un peu de vous tous, les proches-aidants. Car tout au long de ma carrière, ayant eu le privilège d’accompagner des personnes en fin de vie à domicile, très souvent jusqu’au décès, je peux dire  que l’essentiel de mon travail s’accomplissait avec leurs familles, à qui j’enseignais les bases du travail extraordinaire qu’elles ont besoin d’accomplir avec le malade. Je suis heureuse maintenant de pouvoir continuer à partager mes connaissances et mon expérience avec vous. J’espère que vous serez nombreux à m’écrire pour me faire part de vos commentaires, de vos questions pour  connaître vos besoins et ainsi vous offrir un véritable support.   

J’ai choisi, pour ma première intervention, le 29 septembre 2016, de parler de la douleur physique. 

Comme soignant, soulager physiquement le malade est une priorité pour lui permettre de retrouver sa qualité de vie, et ce peu importe le stade de la maladie où il est rendu.

Lorsque les malades me disaient: “Je sais que vous ne pouvez pas me guérir, mais de grâce empêchez-moi de souffrir.” les aidants de la famille me disaient eux: ” Le pire c’est de le voir souffrir et de ne pouvoir rien faire!”   

Voilà pourquoi je veux vous parler en premier lieu, pour cette première conférence, des mécanismes de la douleur physique, c’est-à-dire comment le corps la produit, comment il s’en protège la plupart du temps, et s’il n’y arrive pas, comment on peut l’aider à le faire.

Bien sûr une première capsule d’une heure sera nettement insuffisante pour couvrir tout le sujet. Je reviendrai donc vous parler ultérieurement des différents médicaments utilisés comme la morphine et ses dérivés et à quoi servent  les autres molécules prescrites pour le soulagement de la douleur. Comme proches vous devez être autant informés sur ce sujet que le malade lui-même, et parfois plus, surtout si c’est vous qui devez gérer l’administration de la médication et en surveiller les effets secondaires. 

Par la suite, dans les mois subséquents, je vous parlerai des émotions vécues dans ce travail d’aidant naturel. Il sera tout aussi important de vous parler de la fin de la vie, comment on accompagne cette dernière étape si angoissante pour vous, les témoins impuissants de la souffrance de l’autre en même temps que vous vivez votre propre douleur, car vous êtes avant tout des deuilleurs qui accumuler  pertes après pertes tout en devant offrir support et aide.

J’aimerais en terminant que vous me voyez comme une amie à qui vous pouvez demander une information, raconter une difficulté, partager un état d’âme, juste pour que vous vous sentiez un peu moins seuls dans tout ce processus. Je devrai parler en général, ne pouvant vous conseiller sur le cas particulier de votre proche que je ne connais pas, mais les informations pourront peut-être nourrir votre questionnement et mieux vous outiller lorsque vous devrez communiquer avec les professionnels de la santé qui s’occupent de vous.

Si vous avez manqué l’événement, vous pouvez le réécouter ici.

France Hudon

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Share on LinkedIn
À propos de l'auteur

France Hudon

Mme France Hudon termine une longue carrière en soins infirmiers, particulièrement en soins palliatifs où elle oeuvrait pour des organismes spécialisés en maintien à domicile de personnes en phase terminale de leur maladie. Elle a aussi enseigné l'accompagnement du malade en fin de vie au Cegep Marie-Victorin et le soulagement de la douleur aux professionnels de la santé à l'Université de Montréal. Comme travailleur autonome, elle offre toujours des formations accréditées par l'Université de Montréal aux professionnels de la santé. Parent d'un enfant Fibrose Kystique, elle a aussi été, pendant plus de 10 ans, co-responsable d'un groupe de support pour les proches-aidants de personnes atteintes de cette maladie. Vous pouvez en savoir plus sur la carrière de Mme Hudon, sur les formations actuellement disponibles et sur la façon de la contacter en allant sur son site web

Laissez un commentaire.