Chronique des proches aidants : pour prendre sa place

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Share on LinkedIn

Afin de prendre votre place en tant qu’individu et de vous réaliser pleinement tout en assumant votre rôle de proche aidant, faites le plein de pensées aidantes et chassez celles qui vous paralysent. Vous serez ainsi pleinement maître de vos décisions et pourrez en assumer l’entière responsabilité. Avec des pensées paralysantes, vous donnerez du pouvoir aux autres sur votre vie. Selon le psychologue Abraham Maslow, l’être humain se définit comme un tout présentant des aspects physiologiques, psychologiques, sociologiques et spirituels. Chacun de ces aspects est relié à certains besoins humains; ces besoins créent la motivation.

La pyramide de Maslow comporte cinq niveaux. Selon lui, la satisfaction d’un besoin ne peut être réalisée que si les besoins des niveaux inférieurs sont eux-mêmes satisfaits. Ainsi, un individu ne peut se sentir en sécurité que si les besoins des niveaux inférieurs sont eux-mêmes satisfaits.

piramide maslow

Dans la pyramide, les besoins physiologiques du premier niveau représentent ce qui nous maintient en vie. La confiance que nous accordons aux autres est représentée par le troisième niveau alors qu’au quatrième, le sentiment d’être utile, d’avoir de la valeur, le développement de l’autonomie et de l’identité prédominent. Tout en haut de la pyramide, on retrouve le besoin d’épanouissement, l’exploitation de sa créativité et le développement des connaissances, des croyances et des valeurs.

Vous vous demandez sans doute pourquoi je vous parle de la pyramide de Maslow. C’est pour vous rappeler que vous devez combler vos besoins personnels avant tout pour vous réaliser en tant qu’individu et ensuite être en mesure d’assumer votre rôle de proche aidant.

Sources :  SP Québec, vol. 36, no 132, hiver 2012, Diane Vendette Adam.

Share on FacebookTweet about this on TwitterGoogle+Share on LinkedIn
À propos de l'auteur

Diane Vendette Adam , Coordonnatrice des services à la Division du Québec de la Société canadienne de la sclérose en plaques

Diane Vendette Adam détient un DEC en techniques d’éducation spécialisée du Collège Marie Victorin. Pendant plusieurs années, elle a travaillé à titre d’éducatrice spécialisée auprès de jeunes en difficulté. Depuis plus de 20 ans, elle occupe le poste de coordonnatrice des services à la Division du Québec de la Société canadienne de la sclérose en plaques (SP). Son rôle auprès des personnes ayant la SP et leurs proches aidants prend plusieurs formes : soutien psychologique, relation d’aide, défense des droits individuels, orientation vers les ressources complémentaires, animation de groupes d’entraide, d’ateliers et participation à la chronique des aidants de la revue SP Québec.

Laissez un commentaire.